voodoo_1214510004

Donc, comme prévu, nous sommes partis en week-end à Düsseldorf le 21 juin en bus avec Eurolines. Départ de Lille à 4h30 pour arriver à 10h à Düsseldorf (à côté de la gare).
Ce qu'il faut savoir c'est que Düsseldorf est la première ville européenne pour le Japon. Plus de 5500 Japonais y vivent et environ 500 entreprises japonaises y siègent.

Samedi matin :
On s'est donc baladé pendant 2 heures dans le quartier japonais (à proximité de la gare).
C'est hallucinant ! On se croirait au Japon : plein de Japonais déjà, mais aussi des restaurants, des hôtels, des librairies, des banques, des épiceries, des boutiques de décoration et meubles ou d'accessoires, des magasins de vêtements... le bonheur !

Samedi midi :
Choix du resto très difficile quand il y a autant de choix. Alors, on avait repéré un qui d'après les avis, est le meilleur de la ville : Na Ni Wa.
Menu HONDA : 6 maki saumon, 6 sushi (saumon, thon, maquereau, flétan, omelette et gambas), et enfin la soupe miso. Et pour la boisson, une bière Asahi.
Délicieux ! On n'avait jamais mangé de sushi et de maki aussi tendres, aussi fins. Et la soupe miso délicieuse également, et sans champignons. Tout ça pour 15,50 euros, à peine plus cher qu'un simple restaurant japonais de Lille tenu par des chinois.

Samedi après-midi :
Au programme, visite de la ville.
Après un petit détour par le Hofgarten, on a découvert qu'ils avaient également des écureuils dans leurs parcs. Ceux-ci sont roux et plus sauvages qu'à Londres, mais c'est quand même bien sympathique !
Après, on est allé en direction de "Rheinuferpromenade", le long du Rhin.
On a marché jusqu'à la tour télé du Rhin "Rheinturm" haute d'environ 240 mètres. Pour 3,40 euros, on a pu monter à 164 mètres où l'on a une vue panoramique imprenable sur la ville et ses alentours.
       
Retour vers le quartier asiatique pour manger...

Samedi soir :
Après plusieurs hésitations, on a décidé d'aller à Subway au pied de l'hôtel : Sandwich poulet Teriyaki. Ça reste quand même japonais !

De samedi soir à dimanche matin :
On avait réservé cette nuit dans l'hôtel Asahi. Un hôtel japonais 4 étoiles. Très bien !
Et le petit plus : un buffet à volonté pour le petit déjeuner, et il y avait du choix (pâtisseries, fruits, jus de fruits, toutes sortes de thés, toutes sortes de cafés, charcuterie, fromage, et même petit déjeuner japonais).
         
Dimanche matin :
Au programme, Medien Hafen (quartier au bord du Rhin après la tour télé). Mais d'abord, petit passage par Königs-allee (les Champs-Élysée de Düsseldorf) et la vieille ville.
Plus loin que la veille, on arrive donc à MedienHafen où l'on trouve, dans un premier temps, les 3 bâtiments de Gehry (Neuer Zollhof) : un blanc, un argenté et un en brique. Puis on arrive dans un quartier d'immeubles de bureaux en pleines festivités. Le temps a commencé à déconner quand on est arrivé dans ce quartier, alors les photos sont très moyennes. Il n'y a que celles des immeubles de Gehry qui sont réussies.
      
Dimanche midi :
Le temps de retourner dans le quartier japonais, les restaurants ouverts était pleins. On en a trouvé un pas très cher et correct : Japan's bar & Dining. Ça change, par chez nous on n'a pas ce genre de petit resto japonais pas cher avec des plats certes moins "raffinés", mais bons quand même.

Dimanche après-midi :
On avait repéré un jardin et un temple japonais (un vrai) dans le quartier résidentiel d'Oberkassel. Par contre, c'est un peu éloigné du centre de Düsseldorf et par manque de temps, il fallait y aller en Tramway. Eh ben c'est pas évident les transports là-bas ! On a même perdu 2 trajets dans l'histoire tellement c'est mal foutu.
Enfin, on a quand même réussi à prendre ce fameux Tram de la gare (Düsseldorf Hbf) à Heerdter Sandberg à proximité du jardin japonais.
C'est magnifique, ça aurait été bête de ne pas y aller. En plus, on n'était qu'à 2, j'ai pu le bombarder de photo. Par contre, on n'a pas osé entrer dans le temple, mais je n'aurais pas fait de photos de toutes façons, par respect.
            
Départ de Düsseldorf à 18h30 pour arriver à Lille avec une heure de retard à 1h.

BILAN :
- Une ville propre, difficile de faire pire que par chez nous.
- Des écureuils dans les parcs.
- On se croirait un peu au Japon par moments, la super classe.
- Les transports en commun trop compliqués à comprendre quand on ne parle pas allemand. D'abord, on a remarqué qu'il n'y avait pas de distributeur de tickets à chaque station, ensuite on a vu qu'il y avait plein de tickets différents, et tout est indiqué par des lettres ou en allemand. Après avoir compris que le ticket "1 trajet" était le ticket A, on a vu qu'on pouvait en prendre 4 et que ça revenais moins cher "A x4" (2 allers-retours). Petit problème, c'est 4 trajets sur un seul ticket donc pour une personne. C'est vraiment pas clair !
- Très peu de distributeurs de billets. J'en ai juste vu 2 dans la gare et 2 autres à proximité, alors que chez nous, on ne peut pas faire 5 mètres sans en voir un.